Bienvenue dans votre boutique en ligne !
Appelez-nous 05 67 11 86 18
Contactez-nous Notre boutique déménage et les commandes seront désactivées jusqu’au 01/05/2024.
Nous vous communiquerons la nouvelle adresse dés que possible.

Merci pour votre compréhension.
Promo !

la Traversée.

6,00 

Catégorie :

Description

Philippe Labro, journaliste, écrivain, cinéaste etc …. nous raconte un épisode dramatique de sa vie puisqu’il a passé plusieurs semaines en “réa” (réanimation) entre la vie et la mort.
Victime d’une maladie rare que les médecins n’arrivent pas à identifier dans un 1er temps, il est attaché sur un lit, intubé et bardé de tuyaux de toutes sortes. Il ne peut ni parler ni bouger. Il souffre d’un œdème du larynx causé par cette maladie inconnue et est intubé pour pouvoir respirer. le petit tube aussi ténu qu’un insignifiant petit fil électrique lui semble plus volumineux dans sa gorge qu’une patte d’ours. Entre souffrances et peur de la mort qu’il frôle de près, il se dédouble en quelque sorte. Deux voix, celle de la mort, lui signifie qu’il va mourir, qu’il n’a qu’à se laisser partir et rejoindre les morts qu’il a connus,, et l’autre voix, “la sienne” se révolte et se bat, refusant l’idée de sa mort. Un combat donc, non seulement physique mais aussi psychologique.
Il passe pour inconscient aux yeux du personnel soignant et même de sa femme mais il entend et perçoit tout et même au-delà puisque entre deux séances de coma, il revoit des épisodes de sa vie qui l’ont marqué et surtout sent la mort qui rôde autour de lui, essayant de le convaincre de la rejoindre. La mort prend différents aspects, d’abord celui d’une infirmière de nuit, coréenne, nommée Karen puis celle d’un vide laissé derrière lui à gauche dont il se demande ce qu’il cache. Mais il n’y a rien derrière lui, et il n’y a jamais eu d’infirmière coréenne ni de Karen au service de réa, lui disent les infirmières. Alors, hallucinations dues aux médicaments ? Ou phénomène paranormal ?
Il voit d’abord un tunnel sombre où des hommes toupies l’effrayent et puis plus tard, un tunnel lumineux où il ressent un bien-être inouï, phénomène bien connu sous le nom de EMA ( expérience de mort approchée) et régulièrement des gens qu’il a connus, y compris son père, et qui sont morts depuis bien longtemps l’appellent à eux avec des sourires engageants.
Au terme de plusieurs semaines passées dans cet état , il fait le point sur sa vie et décide de ce qui est important ou non.
D’abord VIVRE, il ne se sent pas prêt à mourir.
Il remet en question ses valeurs, apprend à faire le tri, à trouver négligeable le temps qu’il a investi dans ses ambitions professionnelles et (re)découvre de vraies valeurs, sa famille bien sûr mais aussi un lever, un coucher de soleil, un ciel bleu ou le chant d’un oiseau, mais encore la musique et la poésie.
Cette douloureuse traversée n’aura donc pas été vaine et il en sortira, fortifié de ressentir des joies simples, celles de la VIE tout naturellement.

Informations complémentaires

Auteur

Éditeur

Date de parution

Avril 1996

État

Très bon état

Format

Broché

Nombre de pages

304

Poids 0,300 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.